[Critique Film] – Un jour dans la vie de Billy Lynn

Ang Lee n’a plus rien à prouver, et se permet d’avoir une filmographie extrêmement variée. Il s’attaque avec Un jour dans la vie de Billy Lynn à l’adaptation d’un bouquin sorti en 2013. Il est question ici du stress post-traumatique de jeunes soldats américains de retour au pays après une mission en Irak. Jusqu’ici rien de bien nouveau. « Billy Lynn, survivant d’un affrontement aussi bref qu’intense en Irak, retourne aux… Continuer la Lecture

[Critique Film] – Jackie

Jackie, en plus de prouver définitivement l’imminent talent de Pablo Larraìn derrière la caméra, n’est pas un biopic à proprement parler. Alors oui, c’est vrai, ne vous attendez pas à découvrir la famille Kennedy sous un nouveau jour, et n’espérez pas non plus voir la pellicule s’échapper d’un certain académisme. Non, rien de tout ça. Les sujets tabous sont scrupuleusement évités : pas un mot sur la personnalité controversée de… Continuer la Lecture

[Critique Film] – La La Land

Damien Chazelle nous revient cette année avec La La Land, après l’immense succès critique qu’il avait reçu avec Whiplash, son précédent long métrage. Le réalisateur devait confirmer son immense talent, et bonne nouvelle, c’est le cas. Déjà nominé dans de nombreux festivals, le film pourrait bien continuer à rafler des prix prestigieux cette année aux Oscars. « Au cœur de Los Angeles, une actrice en devenir prénommée Mia sert des cafés… Continuer la Lecture

[Critique Film] – Tous en scène

Tous en scène (ou Sing en VO) est la dernière création des studios Illumination (Moi Moche et Méchant, Les Minions, Comme des bêtes…) et du réalisateur Garth Jennings (H2G2 : le guide du voyageur galactique, Le Fils de Rambow…). Surfant sur la multitude de films d’animations avec des animaux que l’on a eu dernièrement et qui ont cartonné, ce n’est pas très étonnant de voir débarquer celui-ci. « Buster Moon est… Continuer la Lecture

[Critique Film] – Silence

« Ses propres ténèbres étaient impénétrables », écrivait Joseph Conrad lorsqu’il dépeignait le colonel Kurtz, dans son roman Au cœur des ténèbres, publié en 1899. Et il est difficile de ne pas sentir l’influence de cette œuvre sur Silence de Martin Scorsese, qui est peut-être le film le plus ambitieux du réalisateur depuis Gangs of New-York. Tiré d’un roman éponyme de Shusaku Endo datant de 1966, Silence n’est pas un film laissant indifférent son… Continuer la Lecture