[Critique Film] – Astérix : le Secret de la Potion Magique

Astérix - Le Secret de la Potion Magique

Après Astérix : Le Domaine des dieux sorti en 2014, Louis Clichy et Alexandre Astier nous présentent Astérix : le Secret de la Potion Magique. Ce film présente deux particularités : la première est qu’il n’est basé sur aucun album d’Astérix, c’est donc un scénario original, pensé à par Alexandre Astier, et c’est aussi le premier film d’animation mettant en scène Astérix sans la participation de Roger Carel pour le doublage du gaulois.

Astérix - Le Secret de la Potion Magique

À la suite d’une chute lors de la cueillette du gui, le druide Panoramix décide qu’il est temps d’assurer l’avenir du village. Accompagné d’Astérix et Obélix, il entreprend de parcourir le monde gaulois à la recherche d’un jeune druide talentueux à qui transmettre le Secret de la Potion Magique…

Basée sur la transmission, l’histoire est simple mais efficace et originale. Dès les premières minutes du film, on comprend qui sera choisi pour connaître le secret de la Potion Magique. Mais il n’empêche que l’histoire fonctionne car tout s’enchaîne assez bien, même si certains pourront trouver l’histoire un peu répétitive : la troupe se balade de village en village à travers La Gaule et enchaine rapidement les « castings ». Cette fois-ci, le film n’est pas centré sur Astérix et permet ainsi de mettre en avant d’autres personnages, que l’on pourrait considérer comme secondaires : on peut citer la jeune Pectine, Téléférix ou Sulfurix. En fait, le vrai héros de ce film est Panoramix car c’est lui qui guide les autres. Le duo Astier / Clichy exploite d’ailleurs le passé méconnu du druide pour construire le scénario : il se retrouve face à son rival Sulfurix (un personnage qui n’existe pas dans les albums) qui tente de lui voler la recette de la Potion Magique. Enfin, Astérix : le Secret de la Potion Magique n’échappe pas à la tendance car il possède une petite touche de féminisme : en l’absence des hommes, ce sont les femmes qui défendent le village des attaques des Romains. En revanche, le film manque un peu d’émotion, il aurait pu être intéressant de développer un peu plus les sentiments des personnages plutôt que de tout miser sur les gags.

Astérix - Le Secret de la Potion Magique

Le point fort de ce film est l’image car on retrouve la qualité de l’animation de Louis Clichy. On apprécie les détails très travaillés, par exemple sur le casque d’Astérix marqué par des coups de forge ou sur la chaise de Panoramix « vieillie » par le temps. On a l’impression que les images sont en 3D. Le jeu des couleurs est sublime, l’animation est fluide. On est plongés dans un univers magique avec les druides qui deviennent des sorciers. Mais l’image permet également d’apporter du comique : on pense, par exemple, aux expressions des sangliers, aux diverses explosions des potions, à la multiplication des petits pains par un faux Jésus… mais le meilleur moment est sans aucun doute la scène des poules ayant bu de la Potion Magique qui dansent au rythme de la musique. Cependant, il est dommage que certains éléments du décor ne fassent pas davantage partie de la mise en scène car quand c’est le cas, c’est vraiment réussi…

Astérix - Le Secret de la Potion Magique

Astérix : le Secret de la Potion Magique est rempli de références. Même si ce film est une idée originale issue d’aucun album de Goscinny et Uderzo, on peut remarquer quelques clins d’oeil à la bande dessinée, il y a notamment une scène entièrement réalisée avec des dessins et au crayon à papier. Le méchant Sulfurix peut faire penser à Prolix, personnage de l’album Le Devin et la forêt des Carnets est tirée de l’album Astérix et les Goths. Avec Alexandre Astier aux commandes, on ne pouvait pas échapper aux références à Kaamelott, qui s’insèrent bien dans le film. On peut citer notamment l’idée de la fédération, les difficultés à travailler ensemble sans essayer d’écraser l’autre, ainsi que quelques touches sonores propres à la mini-série. C’est bien dosé et on ne rentre pas dans un surplus de Kaamelott.

PaulineG lui attribue la note de
7/10

En bref

Mélangeant gags, aventures, références culturelles, ce film regorge de nouveautés : scénario original, vrai méchant, personnages qui vieillissent ou encore femmes au pouvoir. Il tire son épingle du jeu grâce à la qualité de ses images et de ses blagues qui feront rire petits et grands.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *