[Critique Film] – En Avant

En Avant

Nouveau film, nouvel univers. Dan Scanlon, réalisateur chevronné (Cars, Monstres Academy) de chez Pixar revient cette année avec un projet assez ambitieux : En Avant (Onward en VO).

En Avant

« Dans la banlieue d’un univers imaginaire, deux frères elfes se lancent dans une quête extraordinaire pour découvrir s’il reste encore un peu de magie dans le monde. »

Le synopsis tout comme les bandes annonces n’annonçaient pas un film exceptionnel. Pourtant une fois le film terminé, c’est le sentiment d’avoir vu un bon film qui demeure. D’abord parce qu’on ne s’y ennuie pas une seule seconde tant les personnages sont attachants et les rebondissements fréquents, et surtout grâce à l’écriture intelligente de son scénario (on oublie pas l’humour très bien géré ici). Si l’aventure s’articule comme une quête d’un RPG (sans doute pour capitaliser sur la mode actuelle qui consiste à faire des références aux années 80 et 90 partout), c’est avant tout une aventure familiale où chacun des membres de la famille Lightfoot va prendre part pour se redécouvrir et s’affirmer. Le message véhiculé est simple mais important, et le final aura pour mérite de vous surprendre.

En Avant

Visuellement En Avant n’a rien d’exceptionnel, il est même plutôt banal, surtout dans son chara-design vu et revu 100 fois. D’ailleurs Pixar vient lorgner du côté de la concurrence pour trouver de la « nouveauté », tout cela ressemble à ce que pourrait produire Dreamworks. En revanche, les couleurs chatoyantes et la mise en scène dynamique donnent un cachet particulier à l’oeuvre de Dan Scanlon.

S’il ne deviendra pas un classique d’animation intemporel, En Avant aura le mérite de prouver qu’une fois encore, le studio Pixar a de l’imagination.

CaptainSmoke lui attribue la note de :
7/10

En bref

Pari réussi pour Pixar avec En Avant, une nouvelle licence touchante plutôt destinée aux ado/adultes.

CaptainSmoke

CaptainSmoke

Fondateur de DansTonCinéma.fr, cinéphile et sériephile, j'aime découvrir des perles inconnues dans le cinéma traditionnel comme dans l'animation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *