[Critique Film] – Felicità

Felicità

Affiche du film

Tim et Chloé, parents de Tommy, vivent au jour le jour, squatteurs le lundi, vivant sur un bateau le mardi. Mais leur fille rentre au collège, et, promesse faite : elle ne loupera pas la rentrée scolaire. Cependant, entre deux frasques un peu trop osées, le passé de Tim le rattrape. 

Il y a quelque chose d’irrésistible chez Pio Marmaï, un charisme enfantin et charmeur qui séduit ou rebute, et jamais ne laisse indifférent. Il porte de son insouciance naturelle, devenue sa marque de fabrique, un film drôle mais toujours réfléchi, et s’illustre de manière notable dans un registre un brin plus grave, pour suivre le ton du long métrage de Bruno Merle.

Felicità

Rita Merle

En face de lui, si Camille Rutherford est très bien, c’est la jeune Rita Merle, fille du réalisateur, qui se fait remarquer. Elle joue une enfant qui aime s’évader du monde réelle, casque anti-bruit sur les oreilles. Une gamine qui n’a connu que le mode de vie de ses parents mais qui voit bien, à travers le regard de ses camarades de classe, qu’ils ne sont pas tout à fait comme tout le monde, et qu’elle non plus. 

Felicità est un film estival, léger et beau, que ce soit dans ses thèmes ou dans sa réalisation. En embuscade de cette petite comédie se cache une réflexion sur les erreurs de jeunesse et les regrets qui les suivent. Il s’attelle aussi à désacraliser la famille : ça peut être une belle chose, mais aussi une chose bancale, ça peut être un poids, on peut ne pas la comprendre … 

Felicità

Pio Marmaï et Camille Rutherford

Le film de Bruno Merle est aussi une belle oeuvre sur la famille et ses défauts, la difficulté d’être parent, et celle de la réinsertion après la prison. Pourtant jamais un thème ne prend le pas sur l’autre, et Felicità brode sur le fil de son histoire avec finesse et empathie. C’est un joli film, en somme, surprenant et doux ; parfait pour l’été.

SophieM lui attribue la note de :
8/10

En bref

Film léger, Felicità est aussi une belle oeuvre sur la famille, porté par un casting remarquable.

Avatar

SophieM

24 ans. Féministe queer, libraire de métier et cinéphile de formation. Autrice en devenir. Je vis pour le fromage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *