[Critique Film] – Mulan

Mulan

Initialement prévu pour le mois de mars dans nos salles de cinéma, l’adaptation live action Disney de Mulan, de la réalisatrice Niki Caro (McFarland, Paï…) aura connu un parcours décidément fort compliqué avant d’atterrir en France sur le service Disney+ le 4 décembre. D’abord attendu comme le messie pour attirer les spectateurs au déconfinement, il a finalement été décider de le sortir sur la plateforme de VOD (coucou les exploitants), et même avec un supplément de 30$ aux Etats-Unis dès le mois de septembre. Fort heureusement, chez nous pas de supplément, mais une sortie pour la fin d’année. Notez que c’est la 3e adaptation de Mulan cette année, dont deux films chinois (un orienté action et un long métrage animé).

Mulan

« Lorsque l’empereur de Chine publie un décret stipulant qu’un homme de chaque famille du pays doit intégrer l’armée impériale pour combattre des envahisseurs venus du Nord, Hua Mulan, fille aînée d’un vénérable guerrier désormais atteint par la maladie, décide de prendre sa place au combat. Se faisant passer pour un soldat du nom de Hua Jun, elle se voit mise à l’épreuve à chaque étape du processus d’apprentissage, mobilisant chaque jour un peu plus sa force intérieure pour explorer son véritable potentiel… Commence alors pour Mulan un voyage épique qui transformera la jeune fille en une guerrière aux faits d’armes héroïques, honorée par tout un peuple reconnaissant et faisant la fierté de son père. »

Difficile de parler du scénario en ce qui concerne Mulan, qui est en Chine une légende connue de tous et ce depuis très longtemps. Il existe d’ailleurs maintes adaptation cinématographiques (et télévisuelles) du récit (dont une version sympathique orientée batailles en 2009) ici Disney a décidé d’adapter son film d’animation à succès de 1998 (qui lui même avait eu une suite moins glorieuse en 2004) en long métrage, et il est évident qu’il s’agissait ici d’une excellente opportunité puisque le film pouvait être très réaliste et proposer de belles scènes de guerre. Exit le dragon Mushu, mais l’humour est toujours présent, souvent très maladroit et provenant des sidekicks de Mulan. La magie est pourtant bien là, avec un personnage de sorcière dont l’utilité n’est finalement que d’être la version obscure de notre héroïne.

Là où le dessin animé montrait l’évolution de Mulan au combat avec beaucoup d’entrainement, le film nous propose une héroïne déjà très forte, surpassant de loin ses camarades. D’ailleurs le personnage n’évolue que très peu, ce qui le rend nettement moins intéressant qu’auparavant. De la même façon, 2020 étant une année très axée sur le féminisme chez Disney, point de romance. Mulan est indépendante et n’a besoin de personne (ou presque) tant elle surpasse tout le monde avec des scènes de kung fu peu crédibles qui empêchent l’immersion dans l’histoire. De même, l’antagoniste aura beau être ressemblant à celui du dessin animé, il n’aura ici qu’un traitement superficiel et une fin expéditive.

Malgré ses nombreux défauts, le film est tout de même bien rythmé et divertissant. Vous ne passerez pas un mauvais moment, loin de là.

Mulan

Visuellement Mulan manque de personnalité aussi bien dans sa réalisation très classique que dans sa direction artistique. Les costumes sont un gloubi-boulga de tout et n’importe quoi, et les effets visuels oscillent entre le correct et le raté. Niveau casting, soulignons que pour une fois à Hollywood, le casting soit vraiment chinois (à part Jason Scott Lee). Jet Li et Donnie Yen cabotinent, tandis que Liu Yifei et Gong Li font ce qu’elles peuvent avec leurs pauvres personnages.

Avec un budget mieux réparti (?) et une meilleure écriture des personnages, cette mouture Disney 2020 de Mulan aurait eu de quoi proposer une aventure épique et dépaysante. C’est raté.

CaptainSmoke lui attribue la note de :
4.5/10

En bref

Tout ça pour ça.

CaptainSmoke

CaptainSmoke

Fondateur de DansTonCinéma.fr, cinéphile et sériephile, j'aime découvrir des perles inconnues dans le cinéma traditionnel comme dans l'animation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *