[Critique Série] – The Good Lord Bird

The Good Lord Bird

The Good Lord Bird est une mini série en 7 épisodes de Mark Richard et Ethan Hawke diffusée sur Showtime. Il s’agit d’une adaptation du livre du même nom de James McBride, qui lui même était tiré de la véritable histoire de l’abolitionniste John Brown. S’il ne faut pas s’attendre à de la retranscription 100% correcte des faits et des personnages, on a tout de même droit à une des meilleures séries de 2020.

The Good Lord Bird

« Milieu du XIXème siècle. Etats-Unis. Onion, un adolescent esclave, devient un membre actif du groupe de militants abolitionnistes menés par John Brown durant le « Bleeding Kansas », une bataille sanglante qui a transformé cet Etat du Midwest en champ de bataille entre les défenseurs et les opposants à l’esclavage. Si le fameux raid sur l’armurerie américaine en 1859 à Harpers Ferry n’a pas suffi à déclencher la révolte attendue des esclaves, l’événement déclenche la guerre de Sécession. »

Avec la multiplicité des séries ces dernières années, accentuée avec l’arrivée des plateformes (Netflix, Disney +, Prime Vidéo, HBO Max, Hulu…) il est devenu extrêmement compliqué d’accorder du temps à des séries qui vont durer plusieurs saisons pour devenir décevantes ou simplement s’arrêter sans nous accorder une fin. C’est pourquoi j’ai toujours apprécié les mini-séries puisqu’elles permettent de nous livrer une histoire bien ficelée en une ou deux saisons.

C’est bien évidemment le cas ici, on nous présente le récit de John Brown et sa bande (majoritairement constituée de sa famille au départ) qui ont semble-t-il été l’élément déclencheur de la guerre de sécession. N’étant pas là pour juger de ce qui est vrai ou pas, j’ai pris les éléments qui nous sont contés ici comme de la fiction ancrée dans la réalité. Et c’est vraiment bien, d’autant que c’est raconté du point de vue d’Henry « Onion » Shackleford jeune afro-américain embarqué dans quelque chose qui le dépasse.

Les épisodes sont rythmés et admirablement bien écrits, et c’est bien trop rare.

The Good Lord Bird

Visuellement la série est très correcte, que ce soit en réalisation ou dans les décors et costumes. Rien de particulier à noter ici, mais c’est surtout sur le casting que l’on va s’attarder.

L’entièreté du casting est juste, des rôles principaux aux plus secondaires (genre Steve Zahn). Le jeune Joshua Caleb Johnson est formidable et ce n’est que le début de sa carrière. On le reverra je pense très vite (à mon avis un jour ou l’autre chez Spike Lee). Ethan Hawke porte littéralement la série (bon ok il la produit, mais ce rôle lui va comme un gant), habité comme rarement par son personnage.

Bref, vous l’aurez compris The Good Lord Bird c’est chouette, et ça ne vous prendra pas tout votre temps libre.

CaptainSmoke lui attribue la note de :
7/10

En Bref

The Good Lord Bird s’installe confortablement dans mon top série de 2020. Une réussite.

CaptainSmoke

CaptainSmoke

Fondateur de DansTonCinéma.fr, cinéphile et sériephile, j'aime découvrir des perles inconnues dans le cinéma traditionnel comme dans l'animation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *