[Critique Film] – Princesse Dragon

Princesse Dragon

Ankama, société française connue principalement pour son MMORPG Dofus et tout l’univers qui tourne autour (BD, jeux de société, séries TV…) revient sur le grand écran avec un second long métrage d’animation qui cette fois-ci est déconnecté du reste de ses œuvres. Princesse Dragon est un projet de Jean-Jacques Denis et Anthony Roux, ultra intéressant proposant de l’animation traditionnelle léchée. Notons que ce même duo était déjà à l’œuvre sur Dofus Livre 1 leur premier long métrage (dont on espère toujours une suite hein).

Princesse Dragon

« Poil est une petite fille élevée par un puissant dragon. Mais lorsque son père doit payer la Sorcenouille de son deuxième bien le plus précieux, c’est Poil qu’il offre, plongeant sa fille dans une infinie tristesse et l’obligeant à fuir la grotte familiale. Poil se lance alors dans un voyage à la découverte du monde des hommes. À leur contact, elle apprendra l’amitié, la solidarité, mais aussi la cupidité qui semble ronger le cœur des hommes. »

La volonté ici est de proposer quelque chose de plus classique, de plus traditionnel qui nous replongera dans les contes de l’enfance. Enfance qui est d’ailleurs le public ciblé ici, alors que les précédentes séries tv et film s’adressaient aux adolescents. En revanche, les plus grands trouveront aussi une résonance dans le récit puisqu’on parle d’acceptation de l’autre, des différences mais également de la manière d’élever ses enfants..

Les personnages sont bien développés ce qui amène à comprendre aisément la position de chacun et ses décisions, à l’exception des deux frères dragons que j’aurais aimé voir plus en contact avec leur sœur Poil, mais cela reste un détail.

On saluera enfin que ce récit assez simple ne se perde pas en longueurs inutiles mais va directement à l’essentiel (durée 1h15) dans un rythme parfaitement maitrisé.

Princesse Dragon

Visuellement c’est impeccable (et fait à la main !). Je suis sensible à ces techniques qui permettent d’afficher un véritable style d’artistes comme ce qu’on pouvait retrouver à l’époque de l’âge d’or de chez Disney notamment. On est donc très loin des productions aseptisées actuelles. Les personnages sont variés mais très réussis (Poil, Princesse, la Sorcenouille digne d’un Ghibli ou encore Fiduwal et Albert) que l’on aime ou pas leur direction artistique. Chapeau au casting vocal qui donne vie aux personnages avec brio.

D’ailleurs, énorme travail sur les décors avec de sublimes aquarelles chatoyantes et variées qui puisent dans le meilleur de l’animation (Disney, Studio Ghibli ou encore le Roi et l’Oiseau en ce qui concerne l’architecture et la grandeur du château du roi).

Enfin, si les yeux sont satisfaits les oreilles le sont tout autant grâce à une bande originale de grande qualité sublimée par une très jolie chanson interprétée par Pomme (j’ai scruté le générique pour découvrir qui avait chanté cette si jolie chose).

Difficile d’être insensible à Princesse Dragon, sauf si vous avez laissé votre âme d’enfant dans un carton. J’ai désormais hâte de découvrir leurs prochain projets (Wakfu saison 4 ou le reste !).

CaptainSmoke lui attribue la note de
8/10

En bref

Princesse Dragon est une belle réussite à la française qui s’avère être un des meilleurs films d’animation de l’année.

CaptainSmoke

Fondateur de DansTonCinéma.fr, cinéphile et sériephile, j'aime découvrir des perles inconnues dans le cinéma traditionnel comme dans l'animation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.