[Critique Film] – Une Pluie Sans Fin

Une Pluie Sans Fin

Grand Prix du festival du film policier de Beaune 2018, Une Pluie Sans Fin (Bao xue jiang zhi en VO) de Dong Yue est un film chinois qui mérite le coup d’œil. Jetez-vous dessus dès sa sortie en salles.

Une Pluie Sans Fin

« 1997. À quelques mois de la rétrocession de Hong-Kong, la Chine va vivre de grands changements… Yu Guowei, le chef de la sécurité d’une vieille usine, dans le Sud du pays, enquête sur une série de meurtres commis sur des jeunes femmes. Alors que la police piétine, cette enquête va très vite devenir une véritable obsession pour Yu… puis sa raison de vivre. »

Très rapidement vous allez vous en rendre compte, on est dans une atmosphère et une construction narrative semblable à Memories of Murder. Est-ce que c’est dérangeant ? Non, parce que c’est réussi. C’est cette différence par rapport aux films policiers habituels qui fait la force d’Une Pluie Sans Fin. Ici on a droit à un type qui n’est pas un flic mais qui mène quand même son enquête, quitte à tout perdre, dans une Chine industrielle en plein doute. De la même manière tout n’est pas rose, l’enquête patine et l’administration montre ses limites. Tout cela n’arrangera pas vraiment notre héros.

Alors certes le film n’est pas parfait et souffre par quelques moments de longueurs pas forcément utiles au scénario, mais les moments de tensions compensent largement. C’est cette tension qui, distillée avec brio vous tiendra en haleine jusqu’au bout.

Une Pluie Sans Fin

La réalisation de Dong Yue est d’excellente facture, il démontre ici qu’il est un réalisateur à suivre de très près. La photographie n’est pas en reste, soulignant les différents décors naturels et tortueux de cette ville industrielle.

Si Une Pluie Sans Fin est porté de bout en bout par Duan Yihong (les interprètes féminines se révèlent également excellentes, Jiang Yiyan surtout), le personnage principal du film est la pluie. Omniprésente, tantôt fine, tantôt drue, elle applique son étreinte implacable sur les personnages.

Le cinéma chinois est en pleine mutation ces dernières années, et tous les genres sont concernés pour notre plus grand plaisir. C’est sans conteste LE thriller de l’été, et vous auriez tort de vous en priver.

CaptainSmoke

CaptainSmoke

Fondateur de DansTonCinéma.fr, cinéphile et sériephile, j'aime découvrir des perles inconnues dans le cinéma traditionnel comme dans l'animation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *