[Critique Série] – Obi-Wan Kenobi

Obi-Wan Kenobi

D’abord pensé comme un projet de long métrage, c’est finalement sous la forme d’une mini-série Disney+ qu’Obi-Wan Kenobi est revenu, après l’échec au cinéma de Solo, a Star Wars Story. Lancée par Hossein Amini et Joby Harold mais surtout réalisée par Deborah Chow (réalisatrice sur divers épisodes de séries auparavant comme Fear The Walking Dead, The Mandalorian, American Gods…) il est temps de voir ce que donne cette série après ses 6 épisodes.

Obi-Wan Kenobi

« L’action se déroule dix ans après la fin tragique de STAR WARS : LA REVANCHE DES SITH. Obi-Wan y avait subi sa plus grande défaite et assisté à la déchéance de son meilleur ami, l’apprenti Jedi Anakin Skywalker, qui avait rejoint le Côté Obscur en devenant le seigneur Sith Dark Vador ».

Autant vous le dire d’emblée, la qualité d’écriture n’est pas au rendez-vous. En 6 épisodes l’histoire avance peu, les personnages n’évoluent que tardivement et souvent soudainement. Les dialogues sont aussi assez peu inspirés. Certains passages sont en revanche intéressants et bienvenu (les flashbacks des personnages principaux notamment, un plan où l’on voit un ancien soldat Clone dormant dans la rue, ou les passages rapides sur la planète Alderaan). En revanche même si le rappel des événements de La Revanche des Siths est utile pour les novices, il permet surtout de se rendre compte qu’un film sorti il y a 17 ans est à des années lumières niveau qualité visuelle, mauvais plan du coup.

S’il est plaisant de voir Obi-Wan dans un cadre de reclus, fermé à la Force et traqué par les Inquisiteurs et in fine par Vador himself, j’ai été déçu que la trame principale soit finalement la protection d’une jeune Leïa (insupportable) même si cela explique qu’elle le connaisse dans Un Nouvel Espoir. On aurait pu nous présenter un peu plus Alderaan, les exactions des Inquisiteurs sur des Jedi en fuite pour mieux introduire leur quête implacable ou encore la construction du château de Vador avec pourquoi pas un lien avec la trilogie récente.

Bon, soyons honnêtes, c’est déjà satisfaisant de voir ce projet Obi-Wan Kenobi d’abord annulé finalement arriver même sous cette forme imparfaite.

Obi-Wan Kenobi

Bon allez, parlons du côté visuel. La série alterne entre le passable (beaucoup trop de simples humains en haillons) et le franchement raté (surtout sur les effets visuels et vaisseaux), ce qui est fort dommageable pour une série Star Wars, saga qui nous a habitué à être au top à ce niveau là, du moins au cinéma. En séries, Mandalorian s’en sortait bien, mais ici le niveau se rapproche de la décevante Boba Fett. Comme cette dernière, Obi-Wan Kenobi est une série cheap et cela me fend le cœur, alors que le duo mythique d’acteurs (Ewan McGregor et Hayden Christensen) mettent un point d’honneur à bien faire. Ce n’est malheureusement pas le cas du reste du casting manque de justesse (Moses Ingram, Vivien Lyra Blair, Rupert Friend…). Il est d’ailleurs rafraichissant de revoir Hayden Christensen qui certes avait été vivement critique pour L’Attaque des Clones mais qui faisait un très bon Anakin-Vador dans  La Revanche des Siths. L’acteur s’était d’ailleurs éloigné des plateaux depuis plusieurs années. Rassurez-vous l’alchimie entre Ewan et Hayden se ressent encore à l’écran.

Les décors sont peu variés (ok Tatooine on le savait, mais on a encore droit à d’autres planètes désertiques) et les seuls qui changent un peu (Alderaan, le château de Vador ou la forteresse des Inquisiteurs) ne font pas « vrais ». Au niveau sonore, John Williams himself a signé le thème d’Obi-Wan mais sorti de ça… c’est assez pauvre. Le pire reste la réalisation de Deborah Chow, surtout sur les combats qui sont inutilement brouillons avec la caméra qui gigote sans arrêts.

Le projet était ultra attendu car il s’agissait d’un pan de l’histoire qui est inconnu de tous (sauf pour ceux qui ont suivi l’univers Legends en comics ou en romans même si tout n’a pas été conservé), et le résultat est en demi-teinte. Oui, revoir Ewan et surtout Hayden me fait plaisir, mais j’aurais aimé voir une œuvre mieux écrite, bénéficiant du budget visuel adéquat et surtout confié à des gens sachant faire du Star Wars comme Dave Filoni.

Après, le succès semble au rendez-vous et il ne m’étonnera pas de voir arriver une saison 2, vu la fin ouverte qui nous est proposée.

CaptainSmoke lui attribue la note de :
5/10

En bref

On ne peut s’empêcher de penser au terme de cette saison, qu’on aurait pu avoir tellement mieux. Le personnage d’Obi-Wan est un des plus appréciés de la saga Star Wars, il est dommage de constater le manque de rigueur d’écriture et de moyens alloué à ce projet.

CaptainSmoke

Fondateur de DansTonCinéma.fr, cinéphile et sériephile, j'aime découvrir des perles inconnues dans le cinéma traditionnel comme dans l'animation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.