[Critique Série] – The Witcher, saison 1

The Witcher

À l’origine saga fantasy de l’écrivain Polonais Andrzej Sapkowski, la saga The Witcher (Le Sorceleur chez nous) a connu une explosion de sa popularité avec la série de jeux vidéo du studio CD Projekt en 3 volets. Si cette dernière prenait des libertés par rapport à l’oeuvre originale, la série Netflix se veut plus fidèle. Le but du service de VOD? Sortir un poids lourd de la fantasy sur petit écran pour créer le Game of Thrones maison.

The Witcher

C’est la deuxième fois que cette histoire est adaptée en format série. La première étant The Hexer (Wiedźmin) du polonais Michal Szczerbic que vous pourrez retrouver dans son intégralité ici sous titrée en anglais. On ne va pas se mentir, c’était pas génial. Mais ce coup-ci, Netflix met les moyens et débauche le musculeux Henry Cavill pour endosser le rôle de Geralt de Riv.

N’ayant pas lu les bouquins et pas encore joué aux jeux-vidéo, c’est donc en parfait néophyte que j’aborde l’univers. L’histoire de The Witcher ne ressemble en rien à celle de Game of Thrones. Ici, il y’a certes des querelles et guerres entres royaumes, mais le monde est peuplé de créatures inquiétantes et dangereuses, que chasse régulièrement notre héros Geralt de Riv. Les 8 épisodes qui composent cette première saison sont bien rythmés, alternant présentation des personnages principaux et combats divers et variés. On pourra toutefois regretter que tout le côté géopolitique soit un peu mis de côté pour se concentrer sur l’action, pour que tout aille vite dans le déroulé de l’intrigue. Intrigue qui est d’ailleurs difficile à appréhender au départ vu que cela se déroule sur deux temporalités différentes.

The Witcher

Visuellement, cette première saison de The Witcher est décevante, loin de la qualité cinématographique que nous proposait Game of Thrones. Certes ce n’est pas raté loin de là, c’est même parfois très beau, mais c’est la roulette russe : certains plans sont réussis et posent une ambiance qui vous scotche dans votre canapé,  mais d’autres sont dignes d’un téléfilm du dimanche après-midi sur une obscure chaîne de la TNT. Globalement c’est surtout la photographie qui manque de « wow », c’est trop propre, trop lumineux.

Sinon, les costumes sont convaincants et les batailles bien chorégraphiées et surtout sanglantes, ce n’est donc pas un univers aseptisé que nous propose Netflix. Côté casting, on a droit à des choix assez étranges tant parfois le jeu d’acteur est complètement aux fraises. Mais comme c’est général, on fini par l’accepter et même Henry Cavill en fait des caisses pour notre plus grand malheur bonheur.

Bref, The Witcher c’est pas mal pour son univers et ses batailles sympathiques, mais il y’aura des choses à corriger pour la saison prochaine.

CaptainSmoke lui attribue la note de :
6.5/10

En bref

Loin d’en mettre plein les mirettes, cette première saison de The Witcher made in Netflix est en demi-teinte. Plutôt cheap, mais bien rythmée.

CaptainSmoke

CaptainSmoke

Fondateur de DansTonCinéma.fr, cinéphile et sériephile, j'aime découvrir des perles inconnues dans le cinéma traditionnel comme dans l'animation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *