[Critique Série] – You, saison 2

Il y a tout juste un an je vous avais fait part de mes impressions concernant la première saison de You.  J’avais notamment évoqué le côté sombre et addictif et attendais avec impatience la saison 2 qui semblait prometteuse.  Si Penn Badgley est toujours présent, Elizabeth Lail a laissé sa place à Victoria Pedretti, la nouvelle proie de Joe. Le psychopathe a décidé de chasser ses vieux démons et de changer. Cette saison est-elle à la hauteur ?

You

Joe Goldberg emménage à Los Angeles. Il rencontre Love Quinn, une chef en devenir qui n’a pas de profil sur les réseaux sociaux à l’inverse de son ancienne proie, Guinevere Beck.

Nul doute : cette deuxième saison est aussi addictive que la première. Pourtant on pourrait croire que ce n’est qu’une redite de la précédente. Pourtant décidé à changer, en rencontrant Love, Joe/Will retombe dans ses travers et l’espionne pour tout savoir d’elle et la faire tomber amoureuse. Son cercle d’amis tente de la protéger comme c’était le cas pour Beck. Et surtout, la célèbre cage de verre fait son grand retour. Mais avec Sera Gamble comme showrunneuse, il serait faux de croire qu’on ne retrouve aucune originalité.  Tout d’abord, on change de cadre et d’enjeux. Une sorte de nouveau départ. Ces dix nouveaux épisodes comportent plus d’humour et de satire. À titre d’exemple, la ville de Los Angeles et ses habitants décrits comme nombrilistes et accros aux réseaux sociaux. Ville que Joe déteste à son arrivée mais qu’il finira par apprécier au fil du temps.

Plus encore que la précédente, cette saison est centrée sur Joe/Will. Déjà présente dans la saison 1, la voix-off tient une place importante. Elle permet même au spectateur de justifier l’injustifiable. Les flash-backs sur son enfance nous permettent de mieux cerner qui il est. On comprend mieux pourquoi il est devenu tel quel. Cette fois, il pense avoir enfin droit à l’amour et se renferme encore plus dans son déni (ou sa folie…). L’arrivée de Candace (interprétée par Amber Childers) à Los Angeles change le statut de Joe. Il passe de prédateur à proie et cherche constamment à éviter les actions de son ex pour éviter que sa vraie identité ne soit révélée. Il monte des plans de plus en plus machiavéliques pour réussir à s’en sortir. Le spectateur n’a plus de doute : Joe est un dangereux psychopathe qu’il est préférable de ne pas croiser…

You

Les autres personnages sont plus édulcorés que dans la saison 1. Love possède un caractère fort, ce qui en fait une « adversaire » à la hauteur de Joe. Si elle apparaît comme douce voire fragile dans les premiers épisodes, elle explose totalement dans les deux derniers épisodes. Après ses révélations, on comprend que c’est l’alter ego féminin de Joe. Ils ont tous les deux été abîmés dans le passé, ce qui explique leur lien assez fort. Malgré son jeune âge, Ellie (magnifiquement incarnée par Jenna Ortega), la sœur de Delilah, est dotée d’un courage incroyable. Elle n’a pas froid aux yeux et tient tête à Joe. Même s’il a réussi à l’éloigner, il n’est pas impossible qu’elle refasse surface plus tard… Une place importante est accordée aux femmes, souvent définies comme fortes et indépendantes. Les personnages sont incontestablement le point fort de cette saison 2.

Cette saison se veut également plus sanglante. Dans l’épisode 2, Joe se débarrasse du corps de Jasper, à sa manière, c’est-à-dire à l’aide d’un broyeur pour steak haché. Cette scène, réalisée en montage alternée, donne le ton de la saison. Le spectateur est de nouveau confronté à un bain de sang dans l’épisode 4, lorsque Joe tue Henderson. Cet épisode nous tient en haleine tout du long. Autre cadavre : celui de Delilah, la voisine qui gère tous les appartements de la résidence. On apprend à la fin de la saison que c’est Love qui l’a tuée car elle en savait trop sur Joe. Mais ce n’est pas le premier cadavre de Love, puisqu’elle a avoue être la meurtrière de la jeune fille au pair. Si vous n’aimez pas voir du sang à l’écran, passez votre chemin.

PaulineG lui attribue la note de :
8/10

En bref

Cette saison enchaine les rebondissements. Avec un twist final qui en a surpris plus d’un, You promet une saison 3 encore pleine de surprises…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *