[Critique Film] – Eternals

Affiche du film

Il y a des milliers d’années, les Eternels sont arrivés sur Terre pour protéger les humains de prédateurs appelés les Déviants. Sur ordre d’Arishem, ils sont restés, malgré leur tâche accomplie. Pourtant le retour des Déviants va les forcer à se réunir à nouveau et à affronter leurs croyances. 

2021, l’année de Chloé Zhao. Après le succès oscarisé de Nomadland, elle est à la réalisation des Eternals. Ce choix des studios a fait baver plus d’encre que les Pandora Papers, les uns se demandant ce qu’elle venait faire là, les autres, si elle serait à la hauteur, et les derniers, si son cinéma n’allait pas se dissoudre dans la grosse production Disney.

Force est de constater que si Zhao n’a pas perdu sa patte, celle-ci n’est pas complètement compatible avec Marvel. Le mélange des deux crée un OVNI qui ne manque pas d’intérêt, mais manque fortement d’entrain et de certaines qualités qui en feraient un bon film.

 

Angelina Jolie

 

Dans son fond, Eternals reprend un concept déjà utilisé dans d’autres films Marvel, et dont l’issue est dévoilée dès l’encart introductif. Il assène, pendant deux heures trente-sept, scènes d’exposition qui se démultiplient à travers des dialogues écrits de manière aussi bancale qu’ils sont, parfois, interprétés, entre deux scènes d’action vaillantes mais peu impressionnantes.

Là où Eternals prend un peu d’ampleur et d’humanité, c’est quand il tente de construire des relations entre ses personnages, même si certaines sont plus convaincantes que d’autres, et que Gemma Chan est bien desservie par deux frères Stark/Snow qui forment avec elle un triangle amoureux qui reste, de loin, l’enjeu le moins intéressant du film.

Richard Madden et Gemma Chan

Eternals est force de propositions, qu’elles soient esthétiques ou sociétales. Mais, à cause d’un scénario bancal et d’une interprétation qui laisse à désirer, le cinéma de Zhao n’arrive vraiment jamais à faire un avec Marvel. Et s’il y a quelques qualités à retenir, l’erreur de casting est quand même bien à déplorer.

 

SophieM lui attribue la note de
6/10

En Bref

Malgré une belle tentative de proposition, Eternals ne convainc pas.

SophieM

27 ans. Militante féministe, libraire de métier. Je vis pour le fromage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.