[Critique Film] – Ida Lupino : Gentlemen and Miss Lupino

Affiche

Disponible sur OCS à partir du samedi 23 octobre, Ida Lupino : Gentlemen and Miss Lupino retrace la carrière d’Ida Lupino, connue pour avoir été une grande actrice, mais oubliée comme cinéaste, elle qui a pourtant été la réalisatrice la plus prolifique de l’histoire du cinéma et de la télévision. Un documentaire de Clara et Julia Kuperberg. 

2021 sera définitivement l’année de l’écriture d’une histoire cinématographique des femmes, un travail de longue haleine qui s’inscrit dans la continuité d’un mouvement de réhabilitation des femmes cinéastes en marche depuis maintenant plusieurs années. L’histoire se fait, avec la Palme d’Or de Julia Ducournau pour Titane, Les Golden Globes et Oscars de Meilleur Film et Meilleure Réalisatrice pour Chloé Zhao et son Nomadland, ou encore le Lion d’Or pour Audrey Diwan et son adaptation de l’Evénement d’Annie Ernaux. L’histoire se réécrit, aussi : alors que passe encore au cinéma Delphine et Carole : Insoumuses de Callisto McNulty et qu’est sortie une biographie dessinée d’Alice Guy par Catel et Bocquet, voilà que les soeurs Kuperberg, spécialistes du cinéma hollywoodien, se penchent sur une figure bien singulière du cinéma américain. 

Ida Lupino

Réalisatrice de six long métrages pour le cinéma et d’innombrables films et épisodes pour la télévision, Ida Lupino a été, comme Alice Guy avant elle, oubliée par ses pairs et ses héritier-es. Pourtant, sa vision du cinéma et les sujets qu’elle a pu aborder (le viol du point de vue de la victime avec Outrage, à la fin des années quarante) ont laissé leur empreinte sur le cinéma américain. C’est ce que Clara et Julia Kuperberg tentent de mettre en lumière dans ce documentaire d’une cinquantaine de minutes, basé sur des images d’archive et des interviews d’historien-nes du cinéma.

Ida Lupino

C’est un film éclairant, qui témoigne de la force de caractère de Lupino, qui avait en commun avec d’autres cinéastes citées plus haut (Alice Guy, Delphine Seyrig et Carole Roussopoulos) une conscience bien claire de ce qui était attendu d’elle en tant que femme, et une volonté tout aussi claire de déjouer ces attentes. Derrière une actrice hollywoodienne mémorable, il y avait une grande cinéaste. Il était temps de s’en rappeler. 

SophieM lui attribue la note de :
8/10

En Bref

Documentaire concis mais complet sur une réalisatrice oubliée d’Hollywood, Ida Lupino : Gentlemen and Miss Lupino est passionnant et nécessaire.

SophieM

27 ans. Militante féministe, libraire de métier. Je vis pour le fromage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.