[Critique Film] – La Reine des Neiges II

La Reine des Neiges 2

Après 6 ans d’attente, les plus grands fans du long-métrage glacial ont pu découvrir la suite des aventures de leur héroïne, Elsa, en salles. Aux commandes, on retrouve une nouvelle fois Jennifer Lee et Chris Buck. Promis à un succès au box-office national et mondial, La Reine des Neiges II vaut-elle vraiment le coup d’œil ?

La Reine des Neiges 2

Pourquoi Elsa est-elle née avec des pouvoirs magiques ? La jeune fille rêve de l’apprendre, mais la réponse met son royaume en danger. Avec l’aide d’Anna, Kristoff, Olaf et Sven, Elsa entreprend un voyage aussi périlleux qu’extraordinaire. Dans La Reine des neiges, Elsa craignait que ses pouvoirs ne menacent le monde. Dans La Reine des neiges 2, elle espère qu’ils seront assez puissants pour le sauver…

Avec cette suite, Disney confirme son choix de créer des personnages à l’image de la société actuelle. Dès le départ, le spectateur le comprend avec un « les bisous ça ne sauvera pas une forêt ! ». Fini le conte de fées avec un prince charmant qui vient au secours de sa belle. Cette fois, ce sont Elsa et Anna, les deux soeurs, qui vont devoir sauver le monde en enquêtant sur leur passé. Elsa est une reine et endosse donc des responsabilités. Elle n’a pas peur d’affronter seule son destin.

La nature, notamment ses pouvoirs élémentaires, tient une place importante voire essentielle dans l’intrigue. Elsa accompagnée de Anna, Kristoff et Sven se retrouve dans la forêt enchantée. Elle va y rencontrer de nouveaux personnages (dont une adorable salamandre) et parcourir des paysages différents. Elsa est loin de son royaume et doit apprendre à utiliser ses pouvoirs.

Le film propose différents niveaux de lecture. Les enfants seront emportés par les histoires drôles d’Olaf, le bonhomme de neige. Cependant, il se pourrait qu’ils soient perdus à certains moments et que des choses leurs échappent. Quant aux adultes, ils seront confrontés à des thématiques plus adultes. Les secrets de famille non révélés, les fantômes du passé, les erreurs de choix dans le passé qui importent le présent… Disney sait faire des films pour toute la famille et le prouve une nouvelle fois ici encore. En 2013, le premier opus s’était démarqué par son côté féministe. Cette suite continue sur cette lancée avec des personnages féminins forts et indépendants et des personnages masculins bien plus en retrait. Mais, six ans plus tard, cela semble aujourd’hui plus familier et moins révolutionnaire.

La Reine des Neiges 2

Mais La Reine des Neiges II est surtout une pépite esthétique. Les mouvements, les textures, tout est parfaitement représenté. Les images sont époustouflantes et créent des scènes d’une grande beauté. Les expressions des personnages sont également bien représentées et généralement très comiques ! L’animation rend le film spectaculaire.

On ne peut pas parler de La Reine des Neiges sans parler de chansons. Cette fois-ci, la chanson phare pourrait être « Dans un autre monde » (« Into the unknown » en VO) même si elle n’est pas aussi simple à imiter. Ce qui avait bien marché dans le volet précédent a été repris ici : un flash-back pour la chanson d’ouverture, un solo d’Elsa, un titre un peu plus jazz d’Olaf… Cependant, les chansons s’enchaînent à un rythme soutenu et accompagnent les moments d’émotion.

Il ne faut pas non plus oublier l’humour, utilisé en alternance avec l’émotion. Là encore, il y en a pour tout le monde. Les enfants décrocheront leurs plus beaux sourires grâce au bonhomme de neige qui enchaîne les maladresses. Les plus grands ne sont pas en reste. On pense par exemple au résumé de la Reine des Neiges I toujours expliqué par Olaf mais… à sa manière.

PaulineG lui attribue la note de :
7/10

En bref

Exit le fameux « Libérée, Délivrée« , avec ce deuxième opus, Disney nous offre une suite à la fois drôle et impressionnante. Petit bijou visuel, La Reine des Neiges II est un pari osé mais réussi. Attention aux messages envoyés aux spectateurs. Certains sont à prendre avec du recul.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *