[Critique Film] – The Great Battle

The Great Battle

Au septième siècle, un jeune soldat coréen, Sa-mul, est envoyé dans sa ville natale, la forteresse d’Ansi, pour tuer le commandant Yang Manchun, considéré comme un traître du peuple Koguryo. Cependant, l’arrivée de l’armée chinoise et le siège qu’elle impose à la forteresse poussent Sa-mul à aider l’homme qui doit tuer. C’est un véritable bras de fer entre David et Goliath qui commence …

Le Gouffre de Helm revisité 

Énorme succès au box office coréen, The Great Battle nous arrive en France de manière exceptionnelle grâce au Festival du Film Coréen à Paris, dont c’est la treizième édition. Film d’époque à gros budget, il n’est pas sans rappeler la bataille du gouffre de Helm dans The Lord of the Rings, ou encore Game of Thrones dans certaines de ses séquences. Étonnant, donc, de voir qu’il n’est que le troisième long-métrage de son réalisateur, Kim Kwang-sik.

 

The Great Battle

Sam-ul (Nam Joo-hyuk)

Le Blockbuster historique

Basé sur une histoire vraie, The Great Battle ne s’embarrasse pourtant pas à essayer de respecter une quelconque véracité historique : seul compte le spectacle. Le film est construit sur un schéma assez classique et repose sur des personnages archétypaux mais assez attachants. Pourtant, en plus de deux heures de temps, il ne fait que peu de tentatives de les approfondir et change même de personnage principal à mi-chemin. Cela importe peu la grande majorité du film, mais pose problème vers la fin, où certaines scènes de mort auraient pu gagner en intensité si l’on avait ressenti une quelconque empathie avec les personnages. 

Machinerie bien huilée, The Great Battle se déroule comme du papier à musique à grand renfort de contre-plongées pour mettre en valeur son héros, et de ralentis épiques appuyées par une musique grandiloquente. C’est propre et net, bien orchestré, sans grande faute de goût, si ce n’est dans le montage : des scène claires sont parfois dérangées par un plan très court qui apparaît et disparaît aussi vite comme un petit loupé qu’on aurait oublié. L’erreur – il est difficile de le voir autrement tant la présence de ces plans est incompréhensible – répétée plusieurs fois interpelle dans un film qui se déroule aussi bien, de manière presque mécanique. 

The Great Battle

Yang Man-chun (Jo In-sung)

Un film de coeur

L’aspect blockbusterien de The Great Battle ne veut pas dire, cependant, que le film n’a pas de cœur. Au contraire, il en déborde. On sent son acteur principal investi, et le soin apporté aux détails réel et concerné. Kim Kwang-sik nous offre de belles batailles aux plans qui ressemblent parfois même à des tableaux. Il signe avec The Great Battle un film imaginatif, osé, et surtout, généreux. 

SophieM lui attribue la note de :
7/10

En bref

Loin d’être exempt de défauts, The Great Battle reste du bon divertissement qui brille par sa générosité.

SophieM

24 ans. Féministe queer, libraire de métier et cinéphile de formation. Autrice en devenir. Je vis pour le fromage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *