[Critique Série]- Dark, saison 3

Dark

La folie temporelle touche à sa fin dans un nouveau monde étrange, où certaines choses semblent familières, et d’autres beaucoup moins.

Après deux saisons (dont je vous ai déjà parlé ici et ) , les 8 épisodes de la saison 3 de Dark sont arrivés sur Netflix le 27 juin dernier. Une date qui n’a pas été choisie au hasard quand on connait la série… Une dernière saison que tout le monde attendait avec impatience car elle devait apporter des réponses aux nombreuses questions posées dans les autres épisodes.

Comme je le suggérais déjà lors de la sortie de 2, il est préférable et même conseillé de revoir les deux premières saisons avant d’attaquer la saison 3. Le résumé vidéo diffusé juste avant le premier épisode ainsi que les arbres généalogiques créés par Netflix que l’on peut trouver sur Internet ne suffisent pas. Et pendant cette saison, prendre des notes peut s’avérer très utile, car elle est encore plus complexe que les deux autres. Cela peut être un peu dérangeant pour certains mais c’est vraiment essentiel pour ne pas s’emmêler les pinceaux.

Dark

Netflix

Contrairement aux autres séries de la plateforme telles que 13 Reasons Why ou La Casa de papel qui ont été prolongées uniquement pour faire plaisir aux fans, toutes les saisons de Dark ont une réelle utilité. Baran bo Odar et Jantje Friese ont prouvé qu’ils savaient dès la saison 1où l’intrigue mènerait chaque personnage. Le puzzle se comble petit à petit. Dark mêle des mondes parallèles et plusieurs situations dont des déjà-vu qui emmènent le spectateur au-delà de la réalité.

Dark, tout au long de cette saison 3 vient encore augmenter la richesse du monde inventé par les deux scénaristes allemands. La saison dévoile au fil des épisodes les secrets des personnages. Le spectateur découvre peu à peu les mystères pour mieux les comprendre. Cette prouesse créée par les deux scénaristes est incroyable. Vu la complexité de l’intrigue, il aurait été facile de les voir se perdre en chemin ou de diriger vers de fausses pistes. Il n’en est rien. Mention spéciale aux deux derniers épisodes qui viennent achever ce casse-tête de manière limpide.

Dark

Netflix

La saison 3 possède même des pendants philosophiques car il est question de fatalisme, de nihilisme, de sa place dans l’existence, de destinée et d’amour. La beauté et l’intelligence des dernières scènes sont d’une perfection plutôt rare sur le petit écran. Comme certains personnages le répètent au cours de cette ultime saison « le début est la fin et la fin est le début ». Une phrase qui résume parfaitement cet univers si particulier de Dark

PaulineG lui attribue la note de :
9/10

En bref

Un final grandiose qui clôt une série construite comme un labyrinthe temporel ! Dark est incontestablement l’une des meilleurs séries de ces cinq dernières années.

PaulineG

PaulineG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *